· 

Routine et intuition

C'est quand je n'arrive pas à maintenir mes routines que j'en ai le plus besoin. Mes routines ne sont pas figées dans le marbre - je les vois plutôt comme une boîte à outils où je peux aller piocher au quotidien. Dedans, il y a une variété de choses qui m'ont accompagnées au cours des années. Et le contenu varie - il y a des choses qui n'y figurent plus, d'autres y entre.

Hier, je n'ai pas écrit une seule ligne. Ni pour le défi des 90 jours*, ni dans mon journal. J'ai galéré à ouvrir le cahier ne serait-ce que mon revoir ma semaine passée. Je n'ai pas fait de yoga, rien. Ce matin, je vois que je suis dans la même dynamique : envie de rien, me lever a été difficile. Et je sais que ce n'est pas en faisant rien que je vais m'aider. 29 ans dans ce corps, je sais exactement ce qu'il me faut dans ce genre de cas : du mouvement, de l'action. L'action et le mouvement peuvent être infimes et doux, mais je dois bouger.

Donc là, ce matin, le vrai acte de self-love que je fais, c'est de me poser devant mon Mac, telle une Carrie Bradshow en moins riche et qui vit à Gerland et sans les talons Manolo Blanik, et d'écrire.

J'avais pas envie, ouvrir mon application d'écriture a été long. Mais là, maintenant que je suis lancée à t'écrire, ça va mieux.

Parfois, faire preuve d'amour envers soi ce n'est pas de tout arrêter à la moindre difficulté et d'aller se coucher. Des fois, c'est exactement ce qu'il faut.

Tu sais comment je fais pour savoir ce qu'il me faut ?

J'ai appris à me connaître et à m'écouter. Ce qui veut dire que je sais aussi reconnaître mon ego quand il est en mode "meh" et qu'il me dit "meuf reste couchée faisons rien la vie est si dure", car ce matin, c'est clairement mon ego.

J'ai lancé une offre vendredi, avec MP Émergence. C'est moi qui anime l'atelier, mais c'est bien la première fois de ma vie que je lance une offre en équipe. C'est challengeant. En plus des "et si ça se vend pas, et si c'est un vrai flop" habituels qui accompagne un lancement, je découvre aussi que je ne suis pas seule. C'est cool, mais je ne suis pas habituée. Je découvre que j'aime travaillé en équipe, en fait, quand je suis entourée des bonnes personnes. Ça déconstruit pas mal de croyances sur moi-même, et ça, l'ego il aime moyen, il voit que la porte s'ouvre vers des choses encore plus puissantes et je le sens en mode "ok meuf, on va quand même y aller mollo hein".

Sauf que non, en fait, c'est pas mes vieux mécanismes de protection et de fuite qui décident aujourd'hui.

Ça, ça a été possible grâce au développement personnel et au coaching, et aussi à mon lien viscéral à l'intuition.

L'intuition, c'est ma boussole. C'est aussi grâce à elle que je sais quand je me bullshit avec des histoires d'ego. Car mon corps lui, sait ce que je dois vraiment faire.

 

*Défi qui consiste à produire du contenu pendant 90 jours.