· 

Le tarot, un enseignant

Le tarot a été, dès le départ, un enseignant pour moi.

Je suis tombée sur un jeu de tarot quand j'étais en pleine dépression (même si à l'époque je l'ignorais) et en prise dans des relations peu saines (ce que j'ignorais aussi).

Me tirer le tarot tous les jours - à l'époque, je tirais une carte par jour pour me donner la tendance de ma journée - m'a permis de me créer un espace-temps où je me retrouvais avec moi-même.

Une des grandes difficultés des personnes dépressives et des personnes visionnaires, c'est de revenir au moment présent.

Puisque nous sommes aux prises avec des angoisses pour les unes et capables de nous projeter dans une autre réalité quantique pour les autres, revenir à ce qui est est un vrai défi.

Le tarot m'a permis ça : créer un espace d'observation et de prise de contact avec le présent.

Tout au long de ce parcours, le tarot m'a accompagnée.

Au fu et à mesure que j'étudiais les symboles ésotériques, j'en apprenais à la fois plus sur ce livre de la vie mais également sur moi-même. Et si aujourd'hui je continue d'apprendre le tarot, c'est pour cette raison : plus je le connais, mieux je me connais.

Le tarot m'a toujours offert cet espace de prise de recul préalable à la création de l'émergence : le terrain fertile de la créativité.